Contrôle de sécurité tout-en-un à la station d'assemblage de table

Un seul appareil SC10 remplace deux ou plusieurs relais de sécurité, ce qui maximise l'efficacité et réduit les coûts

Les produits conçus pour la sécurité sur une station d'assemblage de table semi-automatique doivent être activement surveillés afin de garantir la fiabilité de leurs performances et de s'assurer qu'ils répondent à toutes les normes de sécurité nécessaires. Découvrez comment le contrôleur de sécurité de la série SC10 fait le travail de trois modules de relais de sécurité dans une unité compacte et économique qui offre des performances fiables dans une conception intuitive et facile à utiliser.

Vos Avantages

  • Le logiciel gratuit de contrôle de sécurité utilise une interface utilisateur à base d'icônes et de glisser-déposer pour rendre la mise en service plus facile et plus rapide
  • Des capacités d'OI polyvalentes : Le SC10 possède deux sorties relais à double canal de six ampères chacune et possède dix entrées, dont quatre qui se transforment en sorties pour une utilisation plus efficace du terminal
  • Un seul dispositif remplace deux ou plusieurs relais de sécurité, ce qui maximise l'efficacité et réduit les coûts

  • Tabletop assembly stations must meet specific safety standards to protect operators

  • The compact SC10 series safety controller monitors the performance of multiple devices

  • The controller offers simple programming via drag-and-drop PC configuration

Maintenir la sécurité sur une station d'assemblage de table

Les fabricants d'électronique utilisent souvent des stations d'assemblage de table semi-automatiques pour construire leurs produits. Cependant, le déplacement de ces composants semi-automatiques peut présenter un danger. Pour protéger les opérateurs, un rideau lumineux de sécurité SLC4 a été installé au point d'alimentation des pièces, une porte de sécurité robuste avec un interrupteur de sécurité sans contact SI-MAG à l'accès de service, et un bouton E-Stop de 30 mm à l'avant de la machine à chaque station d'assemblage. Historiquement, des modules de relais de sécurité à fonction unique ont été placés sur les petites machines pour servir d'interface entre les composants de sécurité et la machine, permettant à l'utilisateur de contrôler en toute sécurité les fonctions de démarrage et d'arrêt.

Contrôle de sécurité, simplifié

Pour faciliter le processus, le cabinet de chaque station d'assemblage de table est équipé d'une unité de sécurité SC10. Le SC10 fonctionne comme plusieurs modules de relais de sécurité - le tout dans un seul appareil qui élimine le besoin d'un module de relais de sécurité à fonction spécifique pour chaque composant de sécurité individuel. Le SC10 présente une solution économique qui simplifie le câblage pour une installation facile et un gain de place sur le rail DIN.

Ce module de contrôle de la sécurité est doté d'une interface utilisateur intuitive, basée sur des icônes, qui facilite l'ajout, la suppression ou la connexion d'unités supplémentaires. Au fur et à mesure que les unités sont modifiées dans le logiciel, celui-ci fournit une suggestion pour la meilleure affectation des bornes pour un câblage minimal et une utilisation efficace des bornes. Cette fonction, l'optimisation automatique des terminaux (ATO), peut être utilisée pour augmenter le nombre d'entrées de 10 à 14 afin d'ajouter des unités supplémentaires. 

Une fois la configuration établie pour répondre aux besoins de l'utilisateur, les fichiers de données peuvent être enregistrés sur un disque dur externe SC-XM3. Les informations contenues sur ce disque - configuration, paramètres réseau et mots de passe - peuvent ensuite être chargées sur d'autres modules SC10 en insérant le SC-XM3 dans le port micro USB de chaque SC10.

Un produit, plus de capacités

L'arrêt des machines est une perte de productivité immédiate. Pour éviter les temps d'arrêt dans la mesure du possible, la communication Ethernet industriel permet une communication bidirectionnelle entre le SC10 de Banner et d'autres appareils, ce qui permet des capacités de diagnostic avancées pour diagnostiquer et résoudre les problèmes. Chaque unité peut être configurée pour 256 sorties d'état virtuelles non sécurisées et 80 entrées non sécurisées. Cela permet de connecter facilement un plus grand nombre de dispositifs de sortie non sécurisés (comme un automate programmable ou un voyant lumineux) et de dispositifs d'entrée (comme une réinitialisation manuelle) sans encombrer le contrôleur de sécurité avec davantage de bornes d'E/S.