CONTRÔLE DE LA VITESSE AVEC LE CAPTEUR RADAR QT50

Linde Material Handling propose pour ses chariots élévateurs un système qui réduit la vitesse maximale dans les espaces intérieurs dès que le capteur radar QT50 de Banner Engineering détecte le toit d'un entrepôt au-dessus du chariot

Avec son système SpeedAssist, Linde Material Handling aide les clients qui achètent ses chariots élévateurs à améliorer la sécurité du transport sur leur site. Le système SpeedAssist détecte si le chariot élévateur est dans une salle couverte et, dans ce cas, réduit la vitesse maximale à une valeur prédéfinie qui peut être programmée dans le système de commande du véhicule. Le transport en salle est détecté dès que le capteur radar QT50 de Banner Engineering détecte un toit. Le capteur, qui fait partie du portefeuille Turck, est extrêmement performant grâce à un design robuste et des options de configuration variables. Il peut donc être configuré en fonction des besoins individuels de toutes les installations d'usine.

  • Le capteur radar QT50 détecte le toit d'un espace couvert à partir du toit du chariot élévateur

  • QT50

  • Jennifer Skarabisch | Linde Material Handling

  • Les dimensions compactes, le design robuste et la flexibilité sont les principaux critères de choix

  • Le système SpeedAssist de Linde améliore la sécurité en usine et dans les entrepôts

Les vitesses excessives représentent autant un risque d'accident dans le trafic de chariots élévateurs qu'elles ne le sont sur la route. C'est particulièrement vrai dans le cas des usines de production et des entrepôts puisque les véhicules évoluent dans des espaces confinés avec de nombreux caristes qui se déplacent en même temps. Ces derniers aperçoivent leurs collègues trop tard dans la mesure où leur vision est souvent réduite par les machines, les étagères, les murs ou les colonnes. Le secteur de la fabrication de chariots élévateurs est donc confronté à un défi majeur, à savoir respecter à la fois des impératifs de sécurité et d'économie.

SpeedAssist : la sécurité alliée à la maniabilité

Linde Material Handling GmbH, une société appartenant au groupe KION s'est attelée au problème. Linde Material Handling est l'un des principaux fabricants de chariots élévateurs et d'appareils de stockage en Europe.

De nombreux clients souhaitaient une solution qui ne dépendait pas de la décision individuelle du cariste. Jennifer Skarabisch, responsable de l'ingénierie électrique dans le département des chariots élévateurs et engins industriels de Linde Material Handling, et son collègue Michael Fuchs, responsable produits pour les pièces du service clients, ont continué à se pencher sur le problème et ont développé le système SpeedAssist, qui réduit automatiquement la vitesse maximale dans les espaces intérieurs.

La réduction automatique de la vitesse maximale dans les espaces intérieurs évite aux clients de devoir apporter des modifications à l'infrastructure existante. C'était le chariot lui-même qui doit intégrer la solution. L'option la plus logique consistait à installer sur le chariot élévateur un capteur capable de détecter les toits.

Le capteur radar QT50 répond à tous les critères

Parmi les critères de sélection, citons une longue portée et un capteur aux dimensions compactes et au design robuste puisque celui est aussi utilisé en extérieur et peut être soumis à des vibrations élevées et à des chocs. Un produit répondait à ces critères lors de nos tests internes : un capteur radar du portefeuille Turck, le modèle QT50 développé par le partenaire de Turck, Banner Engineering.

Détection du toit jusqu'à une hauteur de 24 mètres

Le capteur de SpeedAssist détecte les toits jusqu'à une hauteur de 24 mètres. Il indique au contrôleur via une sortie de commutation si un toit a été détecté. Si c'est le cas, le contrôleur ralentit doucement la vitesse de conduite ou autorise la vitesse maximale plus élevée en extérieur. L'ingénieur électricien Skarabisch a souligné la capacité d'adaptation du capteur aux exigences clients comme l'un de ses principaux atouts.

Linde propose le système SpeedAssist comme solution de seconde monte depuis juillet 2015.