Welding and Assembly Sensors

FAW Volkswagen relies on Uprox+ sensors for precise, reliable welding and assembly processes at its automobile production lines in China

The demands placed on the automated production lines of vehicle manufacturers are always on the rise. Purchasers want exclusive, high quality, and individually tailored solutions. New materials, production technologies, and levels of automation require automation solutions to be constantly updated. For welding and assembly processes in its Chinese production plants, FAW-VW found a versatile and reliable solution in the Uprox+ sensors from Turck.

  • Les capteurs uprox+ sans noyau de ferrite ont la même distance de commutation élevée sur tous les métaux

  • Même les processus de soudage n'ont aucun impact sur les capteurs uprox+ montés sur le bras du robot

Pour garantir une production efficace d'automobiles de qualité comme la nouvelle Sagittar VW ou la gamme Magotan, FAW-VW Automobile Co., Ltd., une coentreprise de l'entreprise d'état chinoise First Automotive Works, de Volkswagen AG Allemagne, d'Audi AG et de Volks­wagen Automobile (Chine) Investment Co., Ltd., utilise la technologie de détection de Turck.

Exigences strictes pour les capteurs

Lors du développement rapide du secteur automobile chinois, les clients sont devenus plus exigeants en termes de qualité, fonctionnalités et efficacité. Cela a conduit FAW-VW, à l'instar des autres constructeurs d'ailleurs, à utiliser de nouveaux matériaux et technologies pour faciliter la production flexible de différents types et modèles de véhicules sur un même site. Le constructeur automobile est tout aussi exigeant vis-à-vis de la technologie de détection utilisée. Afin de détecter la position des composants aux différents stades de la production automatisée, par exemple l'estampage, la soudure et l'assemblage final, les capteurs doivent être robustes, polyvalents et économiques, autant d'exigences auxquelles satisfont les capteurs Factor 1 de la gamme uprox+.

Capteurs Factor 1 sur tous les métaux

 

Grâce à la technologie à bobines multiples, les capteurs de classe IP68 détectent tous les métaux sans facteur de réduction, qu'il s'agisse de fer, d'acier inoxydable, de cuivre, d'aluminium ou de laiton. En outre, par rapport aux capteurs à noyau de ferrite classiques, uprox+ permet à FAW-VW de détecter tous les métaux utilisés dans les chaînes de production avec des distances de commutation nettement plus élevées (jusqu'à 50 mm) (FAW-VW utilise la série Ni50U-CK40), ce qui offre plus de possibilités en termes d'application et d'installation. Les capteurs Factor 1 vendus par Turck (Tianjin) Sensor Co., Ltd. (TTS) en Chine présentent un autre avantage : comme un nombre réduit de types de capteurs peuvent satisfaire les exigences de nombreuses applications au sein de la chaîne de production, le constructeur automobile a pu mettre en place un système d'entreposage simple et économique.

L'un des domaines d'application les plus complexes des usines FAW-VW est l'assemblage par soudage. Dans la chaîne de production globale, les pièces individuelles des divers modèles de berline passent par quelque 5 000 étapes de soudure par points. Pour surveiller les séquences de mouvement automatisées, FAW-VW utilise les capteurs de la série MT de Turck. Montés sur les bras des robots, ces capteurs spéciaux avec revêtement Teflon surveillent constamment la position des robots par rapports aux pièces à usiner. L'étape d'assemblage par soudage nécessite non seulement des distances de commutation élevées pour détecter très tôt la position des pièces et, le cas échéant, la corriger, mais elle demande aussi une excellente protection contre les conditions environnementales externes. Comme les capteurs uprox+ n'ont pas de noyau en ferrite, ils sont insensibles aux champs magnétiques, tels ceux générés au cours du processus de soudure, ainsi qu'aux étincelles et à l'usure mécanique.