Identification RFID des buses d'injection

Sonplas utilise le système RFID BL ident de Turck et des capteurs uprox+ dans une usine d'assemblage de buses d'injection.

 Le constructeur de machines spécialisées Sonplas a conçu et construit deux machines pour l'assemblage de buses d'injection haute précision. Pour satisfaire les exigences client en termes de précision et de répétabilité, les buses individuelles et leurs composants doivent être identifiés de façon précise au cours du processus. Pour cela, Sonplas utilise le système RFID BL ident de Turck et des capteurs de proximité uprox+ qui détectent les supports de pièces à usiner en aluminium sur le convoyeur.

  • Les têtes de lecture-écriture RFID de Turck et les capteurs de proximité uprox+ sont installés sur...

  • Le tag est placé directement dans le porte-pièce en aluminium

  • Sonplas devait respecter des exigences clients très strictes en matière de précision et répétabilité

  •  Le lecteur lit le tag sur le support de pièce à usiner afin d'identifier les composants individuels.

  • Les données sont transmises à l'aide de la passerelle BL67 de Turck équipée de modules RFID.

Fin 2012, Sonplas a remporté un contrat pour concevoir et construire deux machines destinées à l'assemblage des buses d'injection. La machine commence par mesurer la force du ressort au niveau d'un poste puis appuie sur le siège du ressort en fonction des résultats de la mesure. Le ressort est ensuite placé sur l'aiguille et une autre machine vérifie la hauteur du ressort à une contre-pression définie. La hauteur doit être mesurée avec une tolérance inférieure à 1 micromètre, puisque la tension et le siège du ressort influencent ultérieurement l'action d'injection de la buse d'injection dans le moteur.

Traçabilité obligatoire du processus d'assemblage

La coordination complexe des mesures et des processus d'assemblage exige un suivi et une attribution précis des données de mesures pertinentes. « Chaque composant fait l'objet d'un suivi, pas seulement la buse d'injection mais chacun de ses composants », explique le chef du projet Manuel Lehner. Pour attribuer les composants à une buse, ceux-ci se déplacent sur le porte-pièces de la buse. Spécialement optimisé pour l'usine, le porte-pièces comprend un logement distinct pour chaque composant requis de l'injecteur. Les lecteurs RFID lisent les tags placés sur chaque porte-pièces individuel.

Pour les machines d'assemblage, Sonplas recherchait un système RFID peu encombrant à monter sur la machine. « Le problème ne résidait pas tant dans les longues portées de détection requises mais dans le fait que le tag devait être monté directement sur l'aluminium du porte-pièces », a ajouté M. Lehner. Turck leur a proposé le tag idéal dans son vaste portefeuille de solutions RFID : le tag TW-Q25L12,5-M-B128, à peine plus grand que l'onglet d'un pouce, répondait à toutes les exigences. 11 têtes de lecture-écriture TN-M18-H1147 dans un cylindre fileté M18 ont été installées sur chacune des machines pour identifier les porte-pièces.

Longue portée de détection sur l'aluminiumSonplas voulait s'équiper de capteurs inductifs pour détecter les porte-pièces sur le convoyeur et vérifier que ceux-ci étaient correctement positionnés afin de pouvoir lire les tags. Il fallait pour cela un capteur compact offrant une longue portée de détection sur l'aluminium. Seul un capteur uprox+ de Turck pouvait satisfaire ces différentes exigences. Les autres capteurs de proximité ne garantissent pas une telle distance de commutation sur l'aluminium avec un degré de fiabilité aussi élevé. La distance de commutation de 4 millimètres du capteur NI4U-EG08-AP6X utilisé est considérable pour un capteur installé dans le boîtier M8. Elle est identique pour tous les métaux.