Durabilité

L'automatisation comme vecteur d'une industrie durable

Le développement durable, un défi majeur pour l'industrie

La communauté mondiale a établi un cadre pour créer une société durable avec les 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies. Les entreprises et l'industrie jouent un rôle central dans ce processus et le façonnent activement. Un approvisionnement énergétique neutre en CO2 et l'utilisation durable des ressources naturelles jusqu'à une économie en circuit fermé sont des étapes importantes sur cette voie.

Digitalisation et automatisation 

La transformation de l'approvisionnement énergétique et de l'industrie repose sur les piliers suivants : la numérisation et l'automatisation. Cela nécessite non seulement une expansion massive des énergies renouvelables, mais aussi un couplage intelligent des secteurs de la production, de l'industrie, de la mobilité et du bâtiment. Ce couplage intelligent n'est possible que grâce à l'utilisation de systèmes en réseau, d'une infrastructure numérique et de l'automatisation. Bien sûr, l'infrastructure numérique elle-même contribue également à la consommation d'énergie, mais les effets positifs l'emportent nettement sur les effets négatifs, comme le montrent les études, notamment l'étude de bitkom "Climate effects of digitization".

L'automatisation permet l'efficacité énergétique

La transformation du système énergétique dépend des technologies d'automatisation. Un approvisionnement en énergie totalement neutre sur le plan climatique pour la croissance future de l'économie et de la production ne peut réussir que si l'efficacité est accrue de manière à réduire les besoins en énergie primaire. Cette augmentation de l'efficacité est obtenue par un contrôle intelligent des flux et des besoins énergétiques.

Diagramme avec barres jaunes et rouges

L'automatisation a toujours été axée sur l'amélioration de l'efficacité. Jusqu'à présent, l'objectif principal était d'obtenir des rendements plus élevés et des temps de production plus courts. L'augmentation de l'efficacité énergétique et la réduction des impacts négatifs sur l'environnement sont désormais des objectifs tout aussi importants. Des exemples concrets de cette évolution sont les solutions d'automatisation qui réduisent les installations inutilisées, l'éclairage inutile, le chauffage des bâtiments ou les trajets à vide dans la logistique en améliorant la planification à l'aide du suivi des marchandises et des données des capteurs.

L'automatisation permet de faire du bon travail

Un avenir durable et vivable passe aussi par un travail de qualité. L'objectif de développement durable 8 de l'ONU y invite explicitement. Le fait que l'automatisation pourrait mettre en danger les emplois est cité à maintes reprises. Cependant, si l'on considère les progrès technologiques des 150 dernières années et le développement actuel dans de nombreux pays émergents, il apparaît clairement que l'automatisation décharge les gens de tâches manuelles simples. D'autre part, des emplois exigeant une formation plus poussée ont toujours été créés. L'automatisation libère de nombreuses personnes de tâches dangereuses, insalubres ou monotones. Elle crée donc une éducation de meilleure qualité (ODD 4), afin de pouvoir exercer des emplois valorisants, qualifiés et donc mieux rémunérés. 

to top