L'automate IP67 contrôle les modules de transport en entrepôt frigorifique

Asbreuk Service B.V. a équipé un fournisseur logistique néerlandais d'un système de chargement et de déchargement de camions entièrement automatisé et modulaire - avec le contrôle décentralisé à des températures ambiantes de -25 °C assuré par les modules

Pour Asbreuk Service, la modularité était une exigence clé lorsque le constructeur de machines spéciales a installé un système de transport automatisé par navette entre l'usine d'un grand fabricant de produits alimentaires et un entrepôt frigorifique. Le système intralogistique de transport de palettes se compose d'éléments qui sont commandés à distance par les modules TBEN-L5-PLC compacts IP67 de Turck - même à des températures ambiantes de -25 °C. Des modules E/S multiprotocoles élargissent la gamme d'entrées et de sorties à des points spécifiques, tandis que des voyants K50 de Banner Engineering sont utilisés pour signaler les éventuels défauts sur la ligne.

Un PLC robuste réduit le câblage

C'est leur capacité à être utilisés dans des entrepôts frigorifiques à des températures ambiantes de -25 °C qui a attiré la société familiale néerlandaise vers les TBEN-L-PLC IP67 de Turck. "Pour nous, il était important que le contrôleur puisse communiquer avec différents systèmes de bus et fonctionner au moins à des températures aussi basses que -30 °C", explique le directeur général Marco Asbreuk. "Il n'existe en fait qu'un seul API adapté à ce domaine, et la décision d'utiliser l'API TBEN-L de Turck était donc plus ou moins évidente dès le départ". Les modules décentralisés nécessitent également beaucoup moins de câblage ; selon Asbreuk, cela permet "une énorme économie de coûts, en particulier dans le domaine des entrepôts frigorifiques, qui nécessite l'utilisation de câbles spéciaux".

Système de convoyage autonome avec contrôle des palettes

Dans l'usine du fabricant de frites, Asbreuk Service a fourni à chacun des 32 modules de ligne son propre contrôleur. Ces modules comprennent des convoyeurs à chaînes et à rouleaux ainsi qu'une section pour l'inspection des palettes. Des capteurs laser contrôlent ici si une palette est trop large - et donc mal emballée. Les lasers et les scanners sont connectés localement à l'automate Turck concerné. Seul un module TBEN-L-PLC identique, qui fait office de commande centrale de niveau supérieur et qui est relié par un bus CAN, est utilisé pour enlever les palettes.

Expansion via le TBEN-S-2COM ultra compact

Un élément de convoyage à trois directions est nécessaire pour transférer les palettes individuelles de l'itinéraire habituel de la ligne vers le tampon. Comme chaque direction nécessite un port RS485 séparé, un module E/S de Turck fournit la gamme supplémentaire d'interfaces à ce nœud. Le module d'E/S ultra compact TBEN-S-2COM relie les interfaces série directement sur le terrain au contrôleur via Profinet, de sorte que la fonctionnalité RS485 est conservée.

Si un collaborateur doit néanmoins intervenir dans un processus en cours, cette personne peut contrôler individuellement des sections de ligne au niveau de deux panneaux de commande modulaires et décentralisés. Des fonctions telles qu'un arrêt contrôlé ou le fonctionnement d'un itinéraire alternatif sont possibles. Les voyants multicolores K50 de Banner Engineering, partenaire optoélectronique de Turck, indiquent ici, par exemple, le module où se trouve la panne ou la section de convoyeur qui est actuellement en fonctionnement manuel.

Modules multiprotocoles dans l'armoire de commande

Les transmetteurs de signaux tels que les boutons poussoirs des pupitres de commande nécessitent des entrées et des sorties supplémentaires. Les ingénieurs néerlandais ont donc installé trois dispositifs d'entrée/sortie IP20 dans les armoires : Les modules multiprotocoles FEN20-16DXP de Turck rendent les signaux de commutation standard compatibles avec le bus en peu de temps. Cependant, l'utilisation des modules FEN20 n'est pas limitée aux seules consoles de commande : La commande centrale est toujours maintenue dans le système de chargement automatique des camions (ATL), que les palettes atteignent au moyen d'un élévateur hydraulique. La zone est surveillée par un convertisseur de fréquence à commande centrale et un automate Siemens. Le FEN20 de Turck offre des entrées et sorties supplémentaires dans l'armoire de commande et communique avec le contrôleur principal. Toutefois, Asbreuk n'exclut pas la possibilité de mettre en œuvre prochainement le fonctionnement décentralisé d'une zone ATL.