Positionnement du rotor sur les éoliennes

  • De l'énergie pour les Jeux olympiques : 43 éoliennes sont dotées de détecteurs inductifs uprox+

  • 2 détecteurs enregistrent une came spéciale pour déterminer la position actuelle de l'angle de la pale

  • L'enregistrement de la vitesse du rotor nécessite la mise en œuvre de 2 détecteurs avec rondelle dentelée

Croissance mondiale

Les éoliennes VENSYS, construites et testées à Sarrebruck, en Allemagne, fonctionnent actuellement dans la centrale électrique éolienne de Higgins Mountain au Canada, ainsi qu'à Grevenbroich, en Allemagne. Rien que cette année, le partenaire chinois Goldwind prévoit de mettre en service trois centrales comptant plus de 1 000 éoliennes.

En ce qui concerne la sécurité, le système de commande de pas est l'un des composants les plus importants d'une éolienne. Le système mesure, surveille et commande l'angle de fonctionnement des pales du rotor de l'éolienne, ayant ainsi un impact sur la consommation électrique. Par exemple, la commande de pas permet de laisser les pales tourner dans le sens du vent au démarrage. Pendant le fonctionnement, la production peut être conservée à un niveau constant malgré les conditions changeantes du vent en ajustant l'angle de travail. Si une tempête se déclare, le système de commande de pas fait automatiquement tourner les pales du rotor hors du champ de vent pour éviter tout dommage.

Les détecteurs sont un gage de fiabilité

« Un dysfonctionnement peut avoir des conséquences dramatiques », explique le Dr. Stephan Joeckel, directeur de l'électrotechnologie chez VENSYS. Il n'est donc pas étonnant que la fiabilité de la technologie de mesure ait la priorité absolue dans ce domaine. C'est précisément pour cela que VENSYS Energy AG a choisi les détecteurs inductifs de Turck. Sur chaque éolienne, six détecteurs uprox+ (deux par pale) déterminent simultanément la précision exacte du rotor. Pour y parvenir, chaque détecteur enregistre la position finale des pales. Un septième détecteur détermine la position de la trappe d'entretien de l'éolienne. Grâce aux données en provenance de tous les détecteurs, le système de contrôle veille à ce que chaque pale soit dans la position correcte. Le couple est transmis du moteur vers la pale via une courroie dentelée sans lubrifiant et ne nécessitant aucun entretien. Au cours de ce processus, la puissance est distribuée entre plusieurs dents, ce qui améliore la sécurité et la fiabilité.

Rien qu'en 2007, VENSYS a équipé 60 éoliennes de détecteurs Turck sans rencontrer la moindre difficulté. « Jusqu'à présent, tout se passe bien », confirme Stephan Joeckel. « Nous avons choisi les détecteurs uprox+ parce qu'ils sont extrêmement fiables, d'excellente qualité, avec un rapport prix-performances avantageux et très résistants aux valeurs EMC élevées. Étant donné la proximité directe des détecteurs avec le générateur de l'éolienne et les risques liés à la foudre, la question de la compatibilité énergétique est essentielle dans ce domaine d'application. »

Résistance et imperméabilité

Les centrales éoliennes sont souvent implantées dans des régions côtières présentant des concentrations élevées de particules, tous les composants doivent être conforme à des exigences particulièrement strictes en matière d'imperméabilité. Encore une fois, la série uprox+ a marqué des points : en version standard, les détecteurs sont encapsulés dans un boîtier en laiton chromé IP68, ce qui correspond aux exigences élevées des développeurs chez VENSYS.