L'excès de systèmes d'entrée/sortie crée de l'espace dans les salles d'I&C

L'entreprise Chevron Phillips Chemicals International NV a choisi la solution excom de Turck pour remplacer le système d'E/S avec isolation externe et ainsi gagner de l'espace dans les salles I&C (instrumentation et commande)

Le système d'E/S utilisé sur le système de commande Honeywell de l'usine belge Chevron Phillips Chemicals International NV (CPChem) n'est plus produit par le fabricant. CPChem a porté son choix sur le système d'E/S excom de Turck pour remplacer le système précédent car il répondait mieux aux exigences. Turck Mechatec a préparé les cabinets de commande précâblés avec des racks excom et des armoires de câblage spéciales pour le système CPS, qui pourrait être mis très rapidement en service sur le site. Aujourd'hui, excom permet de gagner un espace considérable dans la salle I&C car il intègre l'isolation Ex distincte qui auparavant prenait beaucoup de place. Le fait que toutes les E/S sont commandées de la même manière, qu'elles soient dans la zone 1, 2 ou dans la zone de sécurité, est un autre avantage.

  • Usine CPChem de Beringen, Belgique

  • Prêt pour le raccordement : Turck Mechatec a précâblé les armoires de commande avec excom à des...

  • Il a juste été nécessaire d'intégrer les grands connecteurs pour implémenter les connexions

  • Sarah Gyssels, ingénieure dans l'usine Chevron

Dans l'usine pétrochimique Chevron Phillips Chemicals International NV, la solution excom de Turck remplace désormais dans un seul et même boîtier l'ancien système d'E/S et l'isolation Ex. Cela permet de faire de la place dans la salle I&C pour les extensions d'usine et les technologies innovantes. L'usine de Beringen appartient à Chevron Phillips Chemicals International NV (CPChem) depuis la fin 2011. Elle a été créée en 1991 par la raffinerie finlandaise Neste. L'usine de Beringen est spécialisée dans la fabrication de polyalphaoléfines (PAO), utilisées dans les huiles synthétiques et les lubrifiants. Ces huiles sont essentiellement utilisées dans le secteur automobile et d'autres secteurs de l'industrie.

Projet pilote

CPChem a d'abord déployé un projet pilote avec un seul tableau de commande dont les cartes d'E/S ont été remplacées par un rack excom. Il était destiné aux signaux intrinsèquement sûrs des dispositifs de terrain de la zone 1 ou 2. À la lumière du succès du projet pilote, des projets de suivi avec excom ont été planifiés. Première constatation à l'issue du projet pilote : excom permet de gagner beaucoup d'espace. D'autres systèmes nécessitent une isolation Ex installée à part pour les signaux de la zone 1. Avec excom, le traitement des signaux et l'isolation Ex sont intégrés dans un même boîtier. À l'issue du projet pilote, CPC a vite réalisé qu'il ne lui faudrait que trois armoires de commande équipées du système excom pour remplacer les cinq armoires de commande abritant les dispositifs de l'ancien système.

Après le succès du projet pilote, CPChem a remplacé 172 systèmes d'E/S en 2015. Dans le projet qui a suivi en 2017, d'autres cartes d'E/S pour 720 signaux ont été connectées via excom.

Connexion rapide au système de commande existant

Le temps accordé pour l'installation de la technologie d'E/S était limité. Même si l'usine de Beringen prévoit 14 jours maximum d'interruption pour maintenance tous les deux ans, le projet ne se résumait pas uniquement à l'installation physique pendant ce délai. Il fallait également mettre en service les nouveaux équipements et tester de façon approfondie leur interaction avec le système global.

L'avantage de Turck est d'avoir pu fournir des armoires de commande précâblées et équipées des systèmes excom et des armoires de câblage spéciales précédemment utilisés par CPChem. Le propre prestataire de services de Turck pour les solutions spécialisées, Turck Mechatec, a monté les armoires de commande précâblées et prêtes à être raccordées aux armoires de câblage. Cela a permis de réduire considérablement le délai d'installation comme CPChem a pu conserver tout le câblage sur le terrain.

Un seul système pour tous les signaux

La migration des cartes d'E/S pour le signal non intrinsèquement sûr doit être terminée en 2019. À cette date, les 2000 systèmes d'E/S seront connectés via excom.