Traçabilité RFID

Comment l'industrie automobile bénéficie de l'utilisation de la technologie RFID - du fournisseur à la livraison

Le secteur automobile utilise des solutions RFID depuis plus de 20 ans, essentiellement pour l'identification des systèmes de transport des châssis des véhicules. Grâce aux progrès technologiques et à la connaissance du secteur automobile de Turck, grand spécialiste du RFID, le secteur envisage aujourd'hui d'équiper chaque châssis et composant automobile de supports de données afin de bénéficier d'une identification et d'un contrôle qualité continus tout au long du processus de fabrication

  • De nombreux constructeurs se penchent sur les avantages d'une solution RFID

Avantage majeur de la technologie RFID : l'utilisateur peut lire les caractéristiques d'authenticité et les réécrire sur un support de données. Les supports de données (également appelés « tags ») accompagnent la pièce tout au long du cycle de production ou du contrôle qualité ; les données pertinentes sont automatiquement écrites sur le tag et lues à la fin du cycle de production. Pour accompagner le produit fini, un protocole de gestion de la qualité est également généré pour montrer toutes les étapes de la production du produit ainsi que les tests de contrôle qualité.

Autre avantage de la technologie RFID, le transfert des informations par ondes radio électromagnétiques est moins sensible aux facteurs environnementaux. Là où les codes à barres apposés sur les composants deviennent illisibles en raison de températures élevées, poussières ou humidité, les supports de données RFID spéciaux et des lecteurs robustes permettent d'utiliser des systèmes RFID même dans des conditions extrêmes ou à travers des supports non transparents.

Une nouvelle approche dans le secteur automobile

Des tags haute température peuvent être fixés à un chariot, également appelé skid, qui transporte le châssis d'un véhicule dans tout le processus de production. Cela permet de retracer tout le parcours du véhicule, de la carrosserie brute à l'assemblage final, pour autant qu'il reste sur le même système de transport. La plupart des convoyeurs, skids ou autres plateformes monorail destinés aux châssis et aux grandes pièces automobiles, notamment les moteurs et les axes, sont identifiés.

Si un support de données est correctement fixé au châssis du véhicule au début du processus de production, ce dernier peut être identifié à tout moment sans risque d'erreur, de la carrosserie brute à la livraison du véhicule fini, en passant par la peinture et l'assemblage final.

Système UHF : indispensable pour l'identification du châssis du véhicule

 Lorsque ce sont les systèmes de transport qui sont équipés de tags, les distances entre les supports de données et les têtes de lecture-écriture sont toujours définies et relativement courtes. Si le tag est directement fixé au châssis, la distance est inévitablement plus grande, généralement entre 30 et 100 cm. C'est la raison pour laquelle il n'est plus possible d'utiliser les systèmes HF, leur portée de transmission étant limitée à 20 cm. Il faut chercher la solution dans la plage UHF qui autorise des portées allant jusqu'à trois mètres.

Du fournisseur à l'assemblage final

La résolution des défis posés par la technologie UHF et le prix nettement moins élevé des supports de données ont conduit de nombreux constructeurs à équiper leurs nouvelles gammes de modèles de supports de données sur les châssis, ce qui permet de les identifier à chaque étape du processus, de la carrosserie brute à la peinture. Qui plus est, dans des projets ultérieurs auxquels Turck participe, les constructeurs étudient la possibilité d'optimiser également les pièces livrées par les fournisseurs avec la technologie RFID, et ce afin d'améliorer tout le processus de production, jusqu'au montage final, grâce à un système d'identification sans fil.