Détection d'écrous à souder

Boulon de positionnement avec capteur intégré permettant d'identifier et de sécuriser de manière fiable les écrous et les manchons à souder

Pour fixer des tôles en métal, l'industrie automobile utilise souvent des douilles de centrage. Pour garantir un processus de production sans heurts et sans erreurs, une surveillance constante est nécessaire pour vérifier la présence de ces pièces. Avec le nouveau capteur d'écrou à souder, Turck offre désormais une solution fiable et économique pour remplacer les anciennes méthodes de détection optiques, souvent coûteuses, sujettes aux erreurs et aux défaillances.

  • Les nouveaux capteurs d'écrous à souder sont utilisés dans la construction de châssis automobiles

  • Le capteur de champ magnétique est l'élément central de la solution

  • Une douille de centrage en acier inoxydable blindée protège le capteur

  • L'opérateur a placé un écrou à souder sur le boulon d'emplacement, le capteur envoie un signal à l'API

  • Une fois activés par l'API, les robots soudent les écrous et les douilles sur la tôle métallique

Les douilles de centrage et les écrous à souder sont utilisés pour garantir que les composants d'un véhicule comme les châssis, les sièges ou les réservoirs sont assemblés conformément aux spécifications de conception. Même s'il ne manque qu'une seule douille ou qu'un seul écrou, la production s'arrête et le travail finit au rebut. Pour résoudre le problème d'inspection des composants, une approche consiste à utiliser des fibres optiques car elles peuvent détecter les boulons latéralement. Toutefois, comme l'accumulation des particules de soudure peut altérer, voire bloquer la fonction de détection, un tel processus est cher et inadapté.

Des capteurs fiables

 

Comme tous les systèmes optiques sont sujets au dysfonctionnement, les clients cherchent de plus en plus un capteur de processus fiable et économique. Cette demande a motivé Turck à développer un capteur robuste pour détecter les écrous à souder. Cette solution ingénieuse détecte non seulement le métal mais replace aussi le boulon d'emplacement. Le capteur détecte les composants ferro-magnétiques comme les douilles, les écrous et les disques. Il possède un boîtier en laiton, de classe IP67. Des LED indiquent l'état de commutation actuel, y compris la présence de la cible et les erreurs survenues.

Comme la détection des écrous à souder est soumise à des conditions difficiles et que les employés ne travaillent pas toujours soigneusement, le capteur doit être bien protégé contre les chocs mécaniques. La protection est assurée par une douille de centrage en acier inoxydable insérée sur le capteur et maintenue en place par l'écrou. Ensemble, le capteur et la douille en acier onoxydable forment le bouton d'emplacement. Les capteurs d'écrous à souder peuvent détecter les matériaux ferro-magnétiques au travers de douilles en acier inoxydable non ferro-magnétiques. Par conséquent, ils émettent un signal uniquement en présence de métaux magnétiques. Comme les écrous sont en acier, ils constituent une excellente cible pour les capteurs.

Le nouveau capteur Turck peut être programmé pour détecter uniquement l'écrou et non la tôle métallique via la broche 2 du connecteur enfichable M12 et un adaptateur d'apprentissage supplémentaire (VB2-SP1). Par simple pression d'un bouton, le capteur « apprend » l'état de la seule tôle métallique ainsi que l'état de la tôle et de l'écrou afin de pouvoir détecter sans erreur leur présence. Une fois la programmation acquise, elle reste identique jusqu'au lancement d'un nouveau processus d'apprentissage. Les variations de températures importantes causées par le soudage sont interceptées par la fonction de compensation de température.