Capteurs d'angle pour systèmes d'assemblage

Les systèmes de montage à bras parallèles de Möve-Metall sont équipés des capteurs d'angle RI inductifs de Turck pour garantir l'insertion des vis exactement selon les spécifications

Grâce à ses dispositifs d'assemblage et d'essai, la société Möve-Metall GmbH à Mühlhausen aide les fabricants de pièces automobiles à mettre en place un processus de production sans défaut. Chaque fois qu'un processus de fabrication exige une intervention manuelle, les machines et les dispositifs de Thuringe en Allemagne garantissent des conditions d'assemblage précises. Ces interventions incluent notamment le vissage des sièges de voiture à l'aide de divers systèmes d'assemblage à bras parallèles, dont les positions sont détectées grâce aux capteurs d'angle RI inductifs de Turck.

  • Grâce à une résolution de 0,09°, les capteurs RI de Turck offrent une précision plus que suffisante

  • Les capteurs d'angle RI sans contact de TURCK détectent la position exacte du bras

Möve-Metall, une société basée à Thüringe, en Allemagne, fabrique des systèmes d'assemblage à bras parallèles ou autres bras de réaction. Möve-Metall conçoit et produit des équipements d'assemblage et d'essai pour les fabricants de pièces automobiles. La société a développé un bras parallèle avec détection de position à utiliser dans les processus d'assemblage. Cela permet de mesurer la position des processus de vissage et de rivetage, en plus d'éviter un montage incorrect des pièces. Un tournevis est fixé sur le bras parallèle.

« L'opération est basée sur le principe du parallélogramme et garantit un positionnement précis et répétitif du tournevis », a déclaré Michael Zimmermann, directeur technique de la société. La surveillance de la position aux trois articulations du bras parallèle est assurée par les capteurs d'angle inductifs de Turck. Il existe un autre avantage connexe, à savoir que les forces intervenant dans les processus de montage peuvent être également mesurées. Cela élimine l'effet des couples de réaction sur l'utilisateur.

Les paramètres de chaque vis sont enregistrés dans le contrôleur. Si l'opérateur veut visser la première vis, il guide le bras à la position appropriée. Le contrôleur enregistre la position correcte et ouvre l'alimentation ou l'air comprimé du tournevis (premier OK). L'opérateur serre la vis jusqu'à ce que le contrôleur ait enregistré le nombre requis de rotations du tournevis (deuxième OK) et que le couple requis soit atteint (troisième OK), ce qui garantit l'insertion correcte de la vis. Il est impossible de placer une nouvelle vis tant que le contrôleur n'a pas déterminé que les trois instructions ont été respectées. Si la séquence a été préprogrammée, il est uniquement possible d'insérer la vis enregistrée comme deuxième vis par le contrôleur.

Capteurs tolérants

« La surveillance de la position est relativement nouvelle. Elle renforce la sécurité du processus de montage et est assez facile à implémenter avec le capteur d'angle inductif. Un avantage majeur du capteur Turck est qu'il fonctionne sans contact, c.-à-d. qu'il n'exige pas de raccordement mécanique à l'élément de positionnement. La tolérance de 4 millimètres de décalage de l'élément de positionnement facilite considérablement le processus d'assemblage : le placement ne doit plus être aussi précis et nous ne devons plus protéger le capteur contre les contacts puisque de faibles chocs n'affectent pas la mesure », explique M. Zimmermann.

Un autre avantage du capteur d'angle RI est son insensibilité aux champs magnétiques et aux environnements métalliques. La plupart des autres capteurs du marché doivent être reliés au codeur rotatif ou sont sensibles aux champs magnétiques produits par les gros moteurs ou l'équipement de soudure.