Solution RFID UHF décentralisée

Pour des flux de marchandises efficaces et transparents, une entreprise chinoise du secteur de l'énergie et de la chimie utilise un système RFID Turck - avec des têtes de lecture/écriture UHF et des interfaces TBEN-S compactes.

L'intégrateur de systèmes New Trend International Logistics Technology Co., Ltd. a numérisé le centre de distribution de marchandises d'une société chinoise d'énergie et de produits chimiques en utilisant la technologie RFID. Les têtes de lecture/écriture UHF TN-Q120 et TN-Q175 de Turck transfèrent les informations matérielles des palettes de transport, tandis que les interfaces RFID TBEN-S permettent le transfert rapide des données vers le système ERP. De cette manière, les utilisateurs bénéficient d'un contrôle précis et rapide des stocks.

  • Efficient: Read/write heads (bottom left) transfer material data via UHF-RFID to the transport pallets

  • The TN-Q175 RFID reader is used where up to nine stacked empty pallets are read simultaneously

  • Han Qingyun: ''The interface is powerful enough to transfer data from the RFID readers to the PLC quickly''

Le contrôle des inventaires en perspective

L'exploitant d'une usine pétrochimique utilisait jusqu'ici une combinaison d'étapes manuelles standardisées et de gestion informatique semi-automatique dans l'entrepôt. Cela ne permettait pas d'atteindre l'efficacité logistique requise ni de minimiser les quotas d'erreurs. Un nombre excessif d'étapes de travail était nécessaire pour simplement placer ou trouver du matériel ou organiser les niveaux de stock pour des types de marchandises légèrement différents. Compte tenu de l'augmentation de la demande de qualité des services logistiques, il était particulièrement nécessaire d'assurer un contrôle correct des achats et des stocks.

Plus d'informations ERP en temps réel grâce à la RFID UHF

Quand le matériel a-t-il atteint ou quitté l'entrepôt et quelle quantité ? Quels étaient les articles concernés ? Où sont stockés les produits ? Le système ERP doit rendre ces informations visibles en temps réel et les fournir à la demande sur le matériel transporté. L'intégrateur de système chinois a donc opté pour la transmission de données par UHF-RFID. En bref : les têtes de lecture/écriture utilisent un signal haute fréquence pour écrire ou lire une quantité spécifique d'informations sur des étiquettes RFID passives et les transférer au réseau informatique via une interface. Grâce à la technologie UHF, l'échange s'effectue entre le lecteur et l'étiquette sur plusieurs mètres. Les informations sont également capturées lorsque les objets passent à grande vitesse.

La tête de lecture/écriture associe les données du matériau à la palette.

L'entreprise chimique transporte des marchandises sur des palettes consignées. Une étiquette RFID dotée d'un identifiant unique est intégrée à chaque palette de transport afin de lier étroitement les données au matériau ou au produit transporté. Cette étiquette est inscrite pour la première fois dans la zone d'emballage. C'est ici que la tête de lecture/écriture TN-Q120 de Turck "marie" virtuellement les informations spécifiques au matériau avec la palette avant qu'elle n'atteigne le centre de marchandises. La transmission du lecteur UHF de forme cubique est conforme à la norme ISO 18000-6C, et grâce à son type de protection IP67, il peut fonctionner si nécessaire dans des environnements difficiles avec des températures comprises entre -20 et +50 °C .

Interface IP67 pour l'intégration directe de la RFID

L'interface RFID TBEN-S2-2RFID-4DXP de Turck est utilisée entre le lecteur RFID et le réseau informatique afin de transférer rapidement les informations des têtes de lecture/écriture vers un système de contrôle de la production dans l'ERP. Le module RFID ultra-robuste (IP67/IP69K) est conçu pour être monté à l'extérieur de l'armoire électrique et permet de connecter simultanément deux têtes de lecture/écriture UHF ainsi que des capteurs et des actionneurs. "L'interface est facile à configurer et suffisamment puissante pour transférer rapidement les données des lecteurs RFID vers l'automate, même lorsque plusieurs palettes sont lues", explique Han Qingyun, ingénieur en électronique chez New Trend International Logistics Technology Co., Ltd. La particularité de ce module compact est sa simplicité d'intégration au système, sans nécessiter d'effort de programmation ou de blocs fonctionnels. Le TBEN-S "parle" également trois protocoles Ethernet : Profinet, EtherNet/IP et Modbus TCP.

Conclusion : Une meilleure utilisation de l'entrepôt, une plus grande sécurité

Les données sur les marchandises entrantes et sortantes permettent au système ERP de synchroniser en permanence les niveaux de stock. Pour les utilisateurs, c'est un soulagement majeur, d'autant qu'ils peuvent également accéder à des informations en temps réel sur la capacité disponible ou la position des palettes de transport. Cela permet une utilisation optimale des ressources en espace. Le fait de savoir où et quels mouvements de marchandises ont lieu répond également aux exigences de sécurité de l'industrie chimique. En fin de compte, une plus grande efficacité a également un effet sur les coûts. En d'autres termes, la gestion des entrepôts nécessite beaucoup moins d'opérations manuelles et de coûts matériels. Les processus d'identification par RFID sont automatisés et les étiquettes réinscriptibles permettent l'utilisation multiple des palettes de transport.