La RFID guide l'AGV dans la production de suspensions

Turck fournit à Movexx la majeure partie de l'automatisation requise pour un véhicule guidé automatisé, y compris la programmation du contrôleur Codesys sur l'IHM VT250

Dans la division de production des systèmes de suspension de la société néerlandaise VDL Weweler, un chariot autoguidé (AGV) fourni par Movexx transporte les composants des systèmes de suspension de la chaîne de fabrication à la chaîne de peinture. L'IHM VT250 de Turck avec un contrôleur Codesys contrôle le trajet du chariot jusqu'à sa destination à l'aide de capteurs photoélectriques, d'un système RFID, de capteurs d'angle et de systèmes d'indication d'état de la gamme Turck. Turck B.V. a apporté la preuve de toute son expertise en solutions, d'une part en fournissant les composants et d'autre part en programmant le contrôleur. Depuis l'introduction des chariots autoguidés en production, le taux d'erreurs liées au transport des composants a chuté rapidement.

  • Le chariot reçoit l'ordre de déplacer le châssis surmonté des supports métalliques vers la chaîne.

  • Des tags RFID incorporés dans le sol transmettent les informations de position notamment aux croisements.

  • Nous avions besoin d'une solution de transport aussi flexible que possible - Bert Eilander, VDL Weweler.

  • L'interface VT250 communique avec le système IMS et contrôle virtuellement tous les systèmes du véhicule.

  • Le capteur d'angle sans contact de Turck mesure l'angle de braquage au moteur du système de direction.

  • Trois fibres avec des amplificateurs connectés sont installées pour le contrôle bidirectionnel.

Le constructeur de camions et fabricant de pièces automobiles VDL Weweler d'Apeldoorn, Pays-Bas, souhaitait automatiser une opération de transport qui demandait beaucoup d'efforts physiques mais devait être effectuée à la demande du système de production.

Pour les responsables de la planification de la production, il était nécessaire d'optimiser le transport des éléments de support et des suspensions pour les remorques de camion. Jusqu'au milieu de l'année 2015, ces composants étaient toujours transportés entre la zone de production de base et l'atelier de peinture avec des chariots élévateurs

Transport manuel imprécis

Cette solution présentait un inconvénient majeur : elle demandait beaucoup d'efforts physiques de la part du personnel. En outre, les collaborateurs ne travaillaient pas toujours de façon aussi précise qu'un véhicule automatisé, ce qui nuisait à la production. En 2014, les décideurs de VDL Weweler ont dès lors opté pour l'automatisation du transport des châssis de suspension.

Movexx développe un nouveau chariot autoguidé

Les décideurs de VDL Weweler ont fait appel aux spécialistes du transport de Movexx International B.V. et les ont chargés de développer une solution de transport automatisée. Movexx est un fournisseur néerlandais de tracteurs industriels, y compris de nombreux produits construits sur mesure pour les clients. Le fabricant avait déjà développé des chariots autoguidés (AGV). Toutefois, la tâche en question nécessitait une nouvelle solution.

Le chariot autoguidé doit se déplacer dans les deux sens car il est uniquement possible de quitter les postes de destination en marche arrière. La plate-forme de levage hydraulique soulève le châssis à 2 centimètres du sol pour le transporter.

Une solution d'automatisation complète de Turck B.V.

Pour développer le véhicule de transport, Andreas Versteeg a fait appel à Turck dès la phase de planification. Movexx avait déjà utilisé des capteurs et systèmes d'éclairage LED de Turck dans ses produits. Toutefois, ce projet nécessitait aussi une expertise en solutions et des composants performants et fiables.

Le défi majeur était le contrôle bidirectionnel du chariot autoguidé au sol. Turck a suggéré un guidage basé à la fois sur des bandes contrastées et un système RFID.

Un système RFID pour le contrôle de la destination

Un guidage optique (suivi de bandes contrastées) est combiné à des tags RFID collés au sol de l'usine aux points clés des bandes. Les tags placés aux croisements indiquent à l'AGV de poursuivre sa route ou de s'arrêter. Le chariot autoguidé ne prend en soi aucune décision. L'intelligence réside dans la connexion du chariot autoguidé au système de fabrication intégré (IMS) supérieur qui lui indique de se déplacer jusqu'à un point spécifié.

L'IHM-API VT250 de Turck fonctionne sur le chariot autoguidé. Elle communique avec le système IMS via une connexion TCP/IP sans fil et répond en tant que maître Profibus avec une passerelle BL20 comprenant les entrées et les sorties auxquelles tous les signaux du véhicule sont connectés.