Solutions pour machines mobiles

La première machine construite par Gary Troke fonctionnait très bien mais elle n'avait pas la polyvalence qu'il avait imaginée sur le terrain. Pour fonctionner, la machine utilisait des commutateurs, des relais et des boutons manuels, ce qui limitait ses possibilités d'utilisation en environnement réel.

Une aide bienvenue

Après avoir cherché longtemps des solutions au fonctionnement manuel de la machine, Gary Troke s'est tourné vers son principal partenaire pour la partie électrique de la machine : Terry Kelly de la société International Hydraulics. Terry Kelly lui a suggéré de faire appel à Scott Price, de Hilco Inc., un représentant de Turck, pour identifier les améliorations potentielles que pouvait apporter Turck à son invention. Scott Price, en collaboration avec Bob Dodrill, son collègue de Hilco, et Antony Molnar, expert en applications réseau de Turck, ont élaboré un plan pour automatiser complètement les processus. Grâce à la collaboration avec International Hydraulics et Turck, l'inventeur a transformé la machine en un engin mobile et polyvalent qui peut produire partout dans le monde n'importe quel béton en tirant parti de sa capacité à utiliser n'importe quels granulats et à les transformer en bloc de construction robuste.

Une fois impliqué dans le projet, le trio a identifié les multiples façons dont les produits Turck pouvaient améliorer et rationaliser le fonctionnement de la machine, en plus de l'automatisation des processus. La machine utilise désormais la passerelle modulaire programmable BL20, programmée avec CoDeSys, qui offre la polyvalence voulue à la machine. Elle utilise aussi des capteurs d'équipement mobile avec un transducteur connecté à une tête de compression, pour surveiller la pression exercée sur les matériaux au moment où ils sont moulés dans la forme prévue, et ce afin de garantir la conformité aux normes de construction locales.

Solution Plug&Play

Le plus gros avantage était sans doute le fait que Turck a pu fournir une solution de connectivité entièrement « plug and play » et créer un système modulaire pour toute la machine. Comme l'explique le propriétaire, Gary Troke, « la connectique s'est avérée être la clé de l'application. Sans la solution de connectivité de Turck, il ne serait pas possible d'expédier ces machines partout dans le monde avec l'assurance qu'elles fonctionnent exactement comme prévu une fois arrivées à destination. »

Grâce à un tableau personnalisé installé sur la machine et rassemblant toutes les raccordements, le réassemblage est simple et rapide. La présence d'un électricien n'est pas nécessaire pour câbler les dispositifs. Globalement, cette solution numérisée de Turck a permis à la machine de gagner en productivité et en fiabilité. La sophistication de la programmation effectuée par Anthony Molnar (Turck) a permis à la machine d'utiliser une seule matrice au lieu de plusieurs centaines dans la mesure où la configuration électrique a permis d'éliminer les arrêts du processus dus aux changements de matrices requis. La programmation permet également de fabriquer le produit fini de façon plus systématique et de réduire les cycles de 15 à 11 secondes.