Identification des porte-pièces dans la production de systèmes de ventilation arrière

Le fabricant de pièces automobiles EuWe identifie les porte-pièces dans les îlots de fabrication d'une machine de production de systèmes de ventilation arrière avec le système RFID BL ident de Turck

Les processus de production liés dans les machines spécialisées présentent un inconvénient majeur, à savoir qu'une interruption au niveau d'un poste entraîne l'arrêt de toute la machine. Des sections dites « tampon » peuvent assurer un flux continu de la production mais ce système n'est efficace que s'il est possible d'identifier les pièces à usiner. Fabricant de pièces automobiles EuWe Eugen Wexler GmbH & Co. KG a implémenté ce système dans une nouvelle usine de production de systèmes de ventilation arrière – avec la solution RFID BL ident de Turck.

  • Pour EuWe, le design rectangulaire compact est un atout majeur de la tête de lecture-écriture de Turck

  • La vue du dessous du porte-pièces montre le tag fixé au centre et les quatre bouches d'air

  • La passerelle BL20 dans l'armoire de commande transfère les données RFID via Profinet au contrôleur

  • La tête de lecture-écriture est montée au centre du châssis du porte-pièces

Systèmes de ventilation arrière pour BMW

La société EuWe a été créée en 2014 pour étendre la production existante avec une machine spéciale dédiée à la fabrication de systèmes de ventilation arrière pour BMW. Le système, appelé fabrication par îlot, est composé, comme son nom l'indique, de plusieurs îlots de fabrication individuels. Une presse de moulage par injection destinée à la production de bouches d'air est installée au début du processus. Un convoyeur transporte les bouches d'air vers le dispositif de soudage à ultrasons où les volets d'aération sont fixés au produit semi-fini. Une caméra au poste suivant vérifie les défauts de soudage. Lors de la dernière étape du processus, un robot applique une mousse expansive aux bouches d'air retournées. Pour terminer, une caméra avec un éclairage spécial sur le bras du robot vérifie la forme, la consistance et le volume de la mousse expansive.

Inconvénients des systèmes liés

Le défi consistait également à trouver la méthode la plus adaptée pour identifier les porte-pièces au cours du processus. Robert Ullmann, technicien en automatisation, avait déjà une certaine expérience des méthodes d'identification des porte-pièces. Dans une autre usine, EuWe avait implémenté un système lié composé de capteurs de proximité classiques. Toutefois, dans ce cas-ci, la chaîne des porte-pièces ne peut pas être interrompue. C'est le principal obstacle présenté par les systèmes liés. Une section tampon capable de compenser les retards n'est pas envisageable. Se fondant sur son expérience passée, M. Ullmann a recommandé l'implémentation d'un système RFID d'identification de porte-pièces pour la seconde usine de production des systèmes de ventilation arrière.

Le design compact simplifie le montage

« Outre Turck, nous avions envisagé un autre fournisseur de systèmes RFID. Toutefois, ce fournisseur possédait uniquement des têtes de lecture-écriture cylindriques dans sa gamme », explique M. Ullmann à propos du choix de la solution Turck. EuWe utilise une tête de lecture-écriture plate rectangulaire TN-Q14-0.15-RS4.47T qui peut être montée sans problème au centre des supports dans les îlots de production. Le tag circulaire TW-R50-B128 est monté centralement sur le porte-pièces.

Intégration simple au système de commande

« L'intégration du système RFID de Turck au contrôleur a été très simple. Nous n'avions pas besoin d'intégrer des blocs de programme spéciaux dans le logiciel de l'API pour traduire le langage RFID dans le langage du contrôleur. Il était possible d'utiliser directement l'interface du contrôleur. Les informations sont simplement écrites dans la sortie de l'API avant d'être transmises au porte-pièces », explique M. Ullmann à propos de l'intégration du système RFID BL ident au contrôleur S7 Siemens.

Le système RFID identifie chaque porte-pièces huit fois dans le processus. L'API écrit les étapes de traitement erronées dans une base de données qui lie l'entrée au porte-pièces correspondant et à la position du système de ventilation arrière sur le porte-pièces. Les données sont transmises au contrôleur S7 via la passerelle multiprotocole BL20 de Turck et Profinet.