IO-Link pour simplifier la production de différentiels

Dans l'usine de production de différentiels d'un fabricant de pièces automobiles chinois, Turck démontre comment sa solution IO-Link de connexion des signaux est simple, rapide et efficace

Un fabricant de différentiels chinois utilise le hub TBIL IO-Link de Turck pour connecter des centaines de capteurs et d'actionneurs en production. Chacun de ces boîtiers de raccordement peuvent connecter jusqu'à 16 capteurs ou actionneurs via IO-Link. La solution limite le temps nécessaire à l'assemblage de câbles multicœur tout en réduisant les coûts. La solution est complétée par des passerelles Profibus BL20 Turck avec des modules maîtres IO-Link. Outre la commutation des signaux, elles transmettent également les données RFID et les signaux analogiques à l'API.

  • Projet économique : 26 hubs d'E/S TBIL représentent 26 fois plus d'économies sur les câbles multicœur

  • Outre des centaines de signaux de commutation, les deux passerelles BL20 transmettent aussi des signaux

Capteurs à foison dans la production de différentiels

Plusieurs capteurs de champ magnétique installés sur la chaîne de production détectent la position des cylindres et dispositifs de serrage pneumatiques tandis que les commutateurs de proximité détectent les composants des différentiels. Il existe également de nombreux actionneurs comme les soupapes d'air, les solénoïdes et d'autres dispositifs effectuant les commandes du contrôleur.

Les jonctions passives et les câbles multicœur « recalés »

Au départ, le client souhaitait connecter les signaux des capteurs et des actionneurs aux passerelles de bus de terrain dans l'armoire de commande à l'aide de jonctions passives et de câbles multicœur. Mais les coûts liés aux longueurs des câbles et l'important travail de câblage avaient un impact négatif sur le coût global. Il aurait fallu préparer manuellement de nombreux câbles pour les jonctions passives et les reconnecter aux modules d'E/S dans l'armoire de commande. La mise en service aurait été sujette à erreur et aurait pris beaucoup de temps. Enfin la solution aurait été très onéreuse et sa maintenance difficile.

Solution IO-Link rapide et efficace

Turck pouvait offrir une solution peu encombrante basée sur une passerelle Profibus BL20 pour l'armoire de commande, associée à des modules maîtres IO-Link. Les boîtes de raccordement TBIL compatibles IO-Link de Turck conviennent parfaitement à la connexion des capteurs et des actionneurs sur le terrain. Ces hubs d'E/S utilisent IO-Link pour transmettre jusqu'à 16 signaux binaires au maître IO-Link via un câble de capteur standard. Comme les hubs d'E/S TBIL offrent une protection jusqu'à IP67, ils peuvent être installés directement sur le terrain à proximité des capteurs et des actionneurs. IO-Link est un protocole numérique qui permet d'utiliser des câbles à trois fils standard, ce qui permet d'éviter le blindage onéreux et la mise en service de longs câbles.

Dans l'éventualité d'une défaillance, la maintenance est simple grâce à l'utilisation d'IO-Link. Il est possible d'identifier l'emplacement des défaillances de façon précise, jusqu'au dispositif de terrain concerné et de faire la différence entre la rupture d'un fil ou un court-circuit. La configuration centralisée de tout le système à partir du contrôleur garantit l'accessibilité de toutes les informations pertinentes dans un emplacement central. Cela simplifie à la fois la maintenance et la documentation.

Signaux analogiques via IO-Link

Le client s'est rendu compte qu'il pouvait également raccorder tous les capteurs de mesure de la température et de la pression avec IO-Link pour autant qu'ils possèdent une interface. Il n'est donc plus utile d'avoir des modules d'entrée analogique spéciaux, ni des câbles blindés très chers pour les signaux analogiques.